ACTUALITÉS, OBJETS, VENTES AUX ENCHÈRES, YELLOW PEACOCK

Les tapisseries d’Aubusson, un savoir-faire ancestral

Les origines de la tapisserie d'Aubusson ne sont pas certaines. Tantôt une vieille légende urbaine l'attribue au monde arabe, tantôt George Sand émet l'hypothèse que dès le XVe siècle, l'exil d'un prince ottoman en France alors accompagné d'ateliers de tisserands turcs, créa les tapisseries d'Aubusson. Dès le XVIIe siècle, ces tapisseries suscitent un intérêt :… Lire la suite Les tapisseries d’Aubusson, un savoir-faire ancestral

ACTUALITÉ, ACTUALITÉS, OBJETS, VENTES AUX ENCHÈRES

Quand l’argenterie s’embourgeoise

À l’occasion de notre vente aux enchères du 10 mai 2021 Intérieurs Parisiens : écrin & collections, intéressons-nous à l’argenterie domestique française qui connut un large développement initié au cours du XVIIIème siècle. Une production abondante et reconnaissable dont vous retrouverez de précieux témoignages dans cette vacation. Le rayonnement de l’orfèvrerie française du XVIIIème siècle… Lire la suite Quand l’argenterie s’embourgeoise

OBJETS, VENTES AUX ENCHÈRES, YELLOW PEACOCK

René Lalique, de la joaillerie à la parfumerie

Le nom Lalique évoque l’éclat du bijoux, la clarté du cristal et les jeux de transparence. René Lalique naît en 1860, et dès ses seize ans, il se forme en bijouterie-joaillerie et ouvre son propre atelier en 1885. En 1888, il dépose sa marque : la maison Lalique est née. Photographie de René Lalique /… Lire la suite René Lalique, de la joaillerie à la parfumerie

ACTUALITÉ, ACTUALITÉS, VENTES AUX ENCHÈRES, YELLOW PEACOCK

ON PARLE DE NOUS : Le trégor – 26/01/21

https://www.youtube.com/watch?v=brjwX3p4CPo Merci à la journaliste Agathe Thomas pour son article. Notre tableau Jeux sur le sable de Maurice Denis vendu hier 49.600 euros frais inclus sous le marteau de maîtres Cristina Mouraut et Diem Crenais commissaires-priseurs de Yellow Peacock ventes aux enchères

ACTUALITÉ, ACTUALITÉS, VENTES AUX ENCHÈRES, YELLOW PEACOCK

ON PARLE DE NOUS – Ouest France 25/01/21 Perros-Guirec

Merci à Juliette ROGER de la rédaction de Ouest-France. L'oeuvre a été vendue 49.600 euros frais inclus aux enchères sous le marteau de maîtres Cristina Mouraut et Diem Crenais