OBJETS, VENTES AUX ENCHÈRES, YELLOW PEACOCK

Laguiole : une tradition française

Le village de Laguiole en Aveyron s’est débaptisé symboliquement le 19 septembre 2012 pour protester contre un jugement acceptant l’utilisation de la marque « Laguiole » pour des objets non fabriqués localement.

A l’occasion de notre vente d’une collection de plus de 350 couteaux, nous revenons sur un nom devenu célèbre mondialement, symbole de la coutellerie française.

Un savoir-faire à défendre 

La cour d’appel de Riom a récemment considéré que pour un couteau, « Laguiole » était une dénomination générique. Légalement il n’existe donc pas de véritables laguioles. Il faut donc se baser sur les estampages qui informent l’acheteur sur le nom du fabrication et le lieu de fabrication.

Thiers et Laguiole sont les deux villes où est traditionnellement fabriqué ce couteau dont la forme et les caratéristiques remontent au milieu du XIXe siècle. Bien que les forges de Thiers produisaient pendant longtemps la majorité des couteaux, c’est bien dans la ville de Laguiole que les premiers furent créés. La mouche (partie métallique excédante à l’extrémité du ressort au dos) prend la forme d’une abeille qu’au début du XXe siècle et aurait été créé par Jules Calmels ou Nicolas Crocombettes deux célèbres coutelliers. Mais l’absence d’abeille n’empêche pas de qualifier un couteau de laguiole, puisque des mouches en forme de trèfle à quatre feuilles, par exemple, étaient confectionnées pour les couteaux offerts aux jeunes mariés.

yellowpeacock-couteaux_115

 

« Le couteau : le meilleur ami de l’homme »  

De toutes les époques et toutes civilisations nous nous servons d’un couteau sans y réfléchir. Les plus anciens objets tranchants remontent aux silex taillés de la Préhistoire. Au Moyen-Âge, il pouvait être utilisé à la fois comme couteau et fourchette. Au XVe siècle, les couteaux commencent à se doter de limes et autres accessoires, et pour plus de praticité le couteau pliant est inventé. Il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour qu’on lui ajoute un tire-bouchon et qu’il devienne un accessoire incontournable des pique-niques.

00095-38-1.jpg

De l’objet usuel à l’oeuvre d’art 

Elancée et élégante, la forme d’un laguiole s’allie parfois à de matériaux luxueux tels que les bois exotiques, la corne ou l’ivoire. S’ajoute parfois une lame damas résultat d’un savant jeu d’acier. Ce couteau régional, le plus produit en France, illustre le savoir-faire de l’artisanat français et fait sa renommée au-delà de nos frontières. Plusieurs ateliers fabricants et distributeurs proposent aujourd’hui des couteaux Laguiole : Laguiole en Aubrac, Rossignol, Brossard, Claude Dozorme… Leurs réalisations sont présentées dans notre vente du 18 mars prochain. A vos enchères !

Catalogue de la vente de couteaux consultable ICI

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s