ACTUALITÉ, ACTUALITÉS, expo, EXPOSITION, EXPOSITIONS

La statue de la Liberté : la plus française des New-Yorkaises !

De retour de New-York, nous avons voulu évoquer ce monument américain si célèbre à l’histoire singulière. Première silhouette aperçue par les immigrés d’Ellis Island venus d’Europe, elle symbolise l’Amérique, terre de liberté et de tous les possibles, et pourtant elle n’a d’américain que le socle…

Un cadeau républicain de la France 

En 1865, pour célébrer le centenaire de l’indépendance des Etats-Unis soutenue par Louis XVI un siècle plus tôt, des fervents républicains français décident de sceller ce lien en offrant une sculpture à la hauteur de l’événement, soit 46 mètres ! Le sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi (1834-1904) dessina le modèle et c’est l’ingénieur Viollet-le-Duc (1814-1879) qui se chargea de la conception de la structure en métal pour soutenir les plaques de cuivre repoussé qui forment notre belle dame. L’ingénieur décéda avant la fin de la réalisation, et c’est un certain Gustave Eiffel (1832-1923), qui reprit le chantier. Malgré plusieurs souscriptions de part et d’autre de l’Atlantique, les fonds manquaient pour réaliser le projet. On profita de l’exposition universelle de 1876 à Philadelphie pour exposer le bras et la torche, puis deux ans à Paris, pour exposer le buste et la tête sur le Champ de Mars.

215903lastatuedelaliberteaparis.jpg

La statue en cours de montage rue de Chazelles dans la fonderie Gaget et Gauthier en 1884

De l’Egypte à l’Amérique 

Le modèle de cette femme vêtue à l’antique tenant un flambeau avait été à l’origine conçu pour le Canal de Suez afin de symboliser le Progrès ou l’Egypte apportant la lumière à l’Asie. Le projet étant tombé à l’eau, Bartholdi le réutilisa pour la Liberté éclairant le monde, nom d’origine de la statue de la liberté. L’emprunt du sculpteur au tableau la Liberté guidant le peuple de Delacroix réalisé en 1830 et les traits républicains de la statue ont à l’époque étaient interprétés par certains comme une critique du Second Empire. Quant au visage de la statue, il reprendrait les traits de la mère de Bartholdi selon la légende, mais pour certains, ce sont plutôt les traits d’une égyptienne hérités du projet originel pour Suez.

Eugène_Delacroix_-_Le_28_Juillet._La_Liberté_guidant_le_peuple.jpgEugène Delacroix – La liberté guidant le peuple – 1830 – RMN

Une figure emblématique

Droite et fière face à l’Atlantique, elle est toujours l’attraction de la ville et un symbole fort pour tous les américains. Les files d’attente pour fouler ses pieds sont interminables (mais on l’a quand même fait !!), encore plus d’attente pour la gravir (là, on l’a pas fait…). Les objets dérivés à son effigie ont toujours un succès fou. Le jour de l’inauguration de la statue en 1886, la fonderie Gaget-Gauthier avait réalisé des miniatures de sa statue pour les personnalités présentes. Elles se sont arrachées et tout le monde voulait avoir son « Gaget » ou avec l’accent américain « Gadget » !

Pour les nostalgiques de New-York ou ceux qui n’ont pas encore eu la chance d’admirer cette belle dame, il ne vous reste plus qu’à profiter des beaux jours pour contempler ses quatre petites sœurs réparties aux quatre coins de Paris : au jardin du Luxembourg, sur l’île des Cygnes au niveau du pont de Grenelle, devant le musée des Arts et Métiers ou insérée dans le Centaure de César place Michel Debré. 

Plus d’infos :

Réserver son billet pour visiter la statue de la liberté à NYC par ici 

Liste de toutes les répliques de la statue de la liberté dans le monde par ici 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s