ACTUALITÉ, ACTUALITÉS, ÉVENEMENTS, EVENEMENTS, VENTES AUX ENCHÈRES, YELLOW PEACOCK

Saint Tropez à l’honneur chez Yellow Peacock

Yellow Peacock a choisi le quartier mythique de Drouot pour organiser sa première vente aux enchères où seront présentés deux tableaux modernes représentant le port le plus célèbre de la Côte d’Azur. L’un du peintre fauve Henri Manguin, l’autre par le peintre Marcel Mouillot. Une ville, un port, deux interprétations à s’offrir dans la vente du jeudi 18 octobre prochain qui se déroulera à La Salle, 20 rue Drouot à Paris.

Saint Tropez côté terre par Henri Manguin

Henri Manguin (1874-1949) expose cinq toiles durant l’exposition du Salon d’automne de 1905 et s’inscrit dans le mouvement fauvisme avec l’utilisation exaltée des couleurs teintées de douceur : un style qui devient propre au peintre. Découvrant Saint-Tropez, chez son ami Paul Signac en 1904, il s’y établira et y résidera jusqu’à son décès en 1949.  Ce n’est pas le port de la ville qui est représenté dans notre tableau mais un paysage avec une allée descendant doucement vers une propriété. Au premier plan, un personnage féminin est assis au bord du chemin, probablement l’épouse du peintre qu’il a très souvent eu comme modèle. Elle est habillée de vêtements blancs mais seule sa silhouette est reconnaissable. L’allée guide le regard vers une maison à la toiture rouge présente au second plan. L’ensemble de la scène est bordée d’arbres et verdures esquissés par l’artiste. Au troisième plan apparaît un mystérieux paysage de montagnes bleutées. C’est l’idée de tranquillité qui ressort de ce tableau. Il nous semble être devant un paysage rêvé, une image de bonheur imperturbable que le peintre a voulu partager avec nous.

P1290532 2.jpg

Henri MANGUIN. L’allée à château Martin, Saint Tropez. Automne 1919. Huile sur toile marouflée. Estimation 10.000 – 15.000 euros. En vente le 18 octobre chez Yellow Peacock

La ville côté mer par Marcel Mouillot

Marcel Mouillot ( 1889-1972) a choisi le port comme sujet avec en personnage principal un imposant trois mâts. Nous sommes quelques années plus tard, où les recherches de simplification de formes et l’emploi d’une palette plus simple sont développés par les artistes contemporains influencés par le cubisme. Seuls les toits de briques rouges rappellent les couleurs vives de la lumière du Sud. Le port semble sans vie, le navire comme abandonné, les maisons comme un décor de théâtre. On pense aux toiles métaphysiques de Giorgio de Chirico. Mouillot, grand voyageur et peintre de marine, préfère évoquer le thème de la navigation, de port en port, dans cette ville où il a séjourné après la première guerre mondiale, avant de partir vers de nouvelles destinations, de nouveaux sujets de peinture.

00155-5 (5).jpg
Marcel MOUILLOT. Trois mâts au mouillage dans le port de Saint Tropez. Huile sur toile. Estimation 1.500 – 2.000 euros. En vente le 18 octobre chez Yellow Peacock

Plus d’infos : Catalogue de la vente du jeudi 18 octobre 2018 – 14h – La Salle 20 rue Drouot 75009 PARIS

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s