ACTUALITÉS, OBJETS

Êtes-vous arctophile?

Avis aux parents attentionnés et collectionneurs de jouets: Noël arrive !
Et quel jouet est plus évocateur de ces festivités que l’ours en peluche ?
Dès le début du XXe siècle, les ours sont aux pieds des sapins aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis pour la joie des petits et des grands. Mais d’où viennent-ils?
L’histoire veut qu’en 1902, lors d’une chasse le Président Américain Theodore Roosevelt, surnommé Teddy par ses proches, refuse d’abattre un ourson blessé. L’acte est médiatisé dans tout le pays par une caricature. L’image arrive à un fabricant de jouets, Morris Michtom, qui a l’idée de fabriquer un ours en mohair, un « Teddy’s bear » en hommage à la clémence du Président.
Le succès est immédiat chez les enfants!
En parallèle, Marguerite Steiff, une jeune Allemande paraplégique commence à produire des animaux en peluche sous le nom de « Steiff jouet ». Il faut attendre 1902 pour que son neveu, Richard Steiff, pense à reproduire un ours.
Plus de 3000 pièces sont vendues lors de la Leipzig Trade Fair, c’est donc un succès.
En 1907 un million d’ours sont produits pour l’étranger. Pour préserver le caractère unique de ses produits, Franz Steiff invente en 1904 le « Bouton à l’oreille Steiff ». Plus le succès est grand, plus les ours se diversifient à travers des collections tel que « Picnic bear » ou encore  » Teddy Clown ».
Mais l’ours en peluche n’est pas tombé en désuétude avec le temps puisque des artistes d’ours sont toujours en activité. C’est le cas de Marylou Jouet. Artiste française, elle se fait connaitre sur le scène internationale grâce à sa technique de patchwork, assemblage de petits morceaux de tissus de formes et de couleurs différentes.
Cherchant à pousser toujours plus loin la technique, Marylou crée des ours de plus en plus petits qu’elle surnomme des « puces », allant jusqu’à deux centimètres. La qualité restant une priorité, elle les assemble et brode les griffes et la truffe à la main.
Chaque ours est accompagné de son cartel « Fait avec amour, à garder pour toujours », représentatif de l’attention qu’il leur est porté.
Le jouet est désormais devenu un objet de collection qui se décline à l’infini !
Yellowpeacock vous présente le dimanche 9 décembre 2018 à 14h plus de 80 lots issus de la même collection. Une sélection réalisée par une passionnée.
Ninon ANNOSSE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s