Actu, ACTUALITÉ, ACTUALITÉS, VENTES AUX ENCHÈRES

Les petites filles à l’honneur, Hina Matsuri

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir l’histoire de la célèbre fête Hina Matsuri à travers ces poupées japonaises proposées dans notre vente Art & Déco du 13 septembre 2020.

Fêter le 3 mars au Japon, elle est également appelée le festival des fleurs de pêcher,  « 桃の節句 momo no sekku ». 

Selon la légende japonaise, le pécher aurait la vertu de repousser les démons, quant à son fruit, il serait le symbole de longévité. De par ce fait, un rituel a été mis en place à la saison de floraison des pêchers, pour protéger les enfants du foyer et s’assurer de leur bonne santé. 

Les jalons de la tradition tels qu’on les connait ont été posés à l’époque Edo (1603-1868). A l’origine, cette fête était célébrée à la cour impériale, c’est au XVIII ème siècle qu’elle sera popularisée. 

Plusieurs rites ont été cités comme précurseurs de la fête Hina Matsuri : 

  • Le premier remonterait aux rites Shinto, pratiqués à l’époque de Heian ( 794-1185), où des figurines de forme humaine avaient la réputation de pouvoir absorber les péchés des hommes. Ainsi, ces figurines étaient offertes à la famille impériale et plus particulièrement aux petites princesses afin que les poupées soient le réceptacle de leurs impuretés.  
  • Selon une autre légende, il y a eu une association entre la tradition japonaise d’offrir des poupées aux enfants et un rite de purification. Lors de ce rituel, ils utilisaient des feuilles de papier en forme d’être humain (hinagata ひな形) pour purifier les enfants.

Lors d’Hina Matsuri, des plats traditionnels sont concoctés, les petites filles, parées d’un kimono à manches longues, vont prier au sanctuaire en famille. Elles exposent également leurs précieuses poupées sur un présentoir prenant la forme d’un escalier couvert d’un tissu rouge et décoré de branches de pêcher, de cerisier ou encore d’oranger Tachibana.

Voici la présentation traditionnelle des poupées :

Sur la première marche se trouve le couple impérial secondé par les « trois Dames de la Cour » qui représentent les femmes au service du Palais.

Puis vous trouverez respectivement sur la troisième et quatrième marche « les cinq Musiciens » et les gardes du corps de l’Empereur. 

Attention la coutume exige que les poupées soit immédiatement rangées à la fin de la journée pour ne pas compromettre les chances des jeunes filles de se marier un jour. Même si cette légende pourrait en faire frémir plus d’un, cette coutume aurait pour but de préserver les poupées, des insectes et des moisissures. 

Reconnaitrez-vous dans notre vente chaque personnage de la cour ? 

Par Alice Valnet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s